avr
19
2012

Genfit, la 47ème édition du congrès EASL comme catalyseur ?

GENFIT (Alternext: ALGFT; ISIN: FR0004163111), société biopharmaceutique, engagée dans la découverte et le développement de médicaments, qui intervient sur le diagnostic précoce, la prévention et le traitement des maladies cardiométaboliques et des désordres associés, annonce aujourd’hui sa présence à la 47ème édition du congrès EASL (European Association for the Study of Liver), l’association européenne pour l’étude des maladies du foie, qui se déroule jusqu’au 22 avril à Barcelone.

Au cours de cette manifestation, GENFIT présentera par poster les dernières données cliniques de phase II colligées autour de GFT505 dans le domaine de la stéatohépatite non-alcoolique (NASH*).

« Cette présentation devant les plus grands leaders d’opinion dans le domaine des maladies du foie est un rendez-vous important car GFT505 adresse une complication hépatique d‘origine métabolique de plus en plus répandue et pour laquelle les hépatologues ne disposent à ce jour d’aucune solution thérapeutique satisfaisante », déclare le Docteur Sophie Mégnien, Directeur Médical de GENFIT.

Le diabète : un état des lieux préoccupant

  • Selon les derniers chiffres publiés, la prévalence du diabète en France serait de 6% soit environ 3.5 millions de personnes concernées, parmi lesquelles quelques 500 000 à 800 000 diabétiques qui s’ignorent.
    Cette maladie chronique constitue une véritable épidémie mondiale, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les dernières données du diabète, présentées mi-septembre à Lisbonne lors du congrès de l’EASD (European Association for the Study of Diabetes), font état de 366 millions de diabétiques dans le monde, dont le coût de prise en charge s’élèverait en 2010 à 340 milliards d’euros. Rappelons que ce seuil des 350 millions de diabétiques devait être atteint en 2025 selon les prévisions initiales de l’OMS, qui a par conséquent dû revoir considérablement à la hausse ses estimations.En 2011, un diabétique meurt toutes les 7 secondes dans le monde (soit au total 4,6 millions de décès en une seule année). Les principales causes de cette augmentation sont le vieillissement de la population, le surpoids et l’obésité, et le style de vie sédentaire.

Ces chiffres montrent que le diabète et ses complications sont un problème de santé publique.

Il existe un attrait spéculatif indéniable sur ce dossier et la présentation des dernières données cliniques de phase II autour de GFT505 le 22 avril 2012 pourraient servir de catalyseur pour relancer l’intérêt de la part des investisseurs. Afin de protéger le capital engagé, il est vivement recommandé de placer un ordre stop.

Le cours lors de la rédaction de l’article : 2.07 €

Retrouvez les articles sur GENFIT ici =>  http://www.alertetrading.com/tag/genfit/




Il n'est plus possible de commenter.

Alerte Email

Suivez-nous sur Twitter


iPartners